steph

Passionnée des chiens depuis toujours j'ai eu un bouledogue français, je suis tombée amoureuse de la race. J'aime cette face écrasée mais je voulais plus grand donc j'ai pris un bulldog anglais en 2004, déçue par ses capacités physiques. Je décide de chercher autre chose, un chien que personne n'ai, qui ressemblerait à un anglais mais qui pourrait se promener avec moi. Après beaucoup de recherches je tombe sur le Old English
Bulldogge, je tombe amoureuse de cette race mais qui a tellement de courants de sang rennaissance,  Gargoyles, victorian, Hermès.
Mon coeur bat pour le victorian et je rencontre Patton un chien en or une morphologie de fou une tête énorme, qui respire facilement qui court avec simplicité. L'histoire commence à ce moment là, la France doit connaitre cette race exceptionnelle, un molosse parfait sans maladies qui résistent à la douleur un chien dévoué à son maitre. Mes recherches continuent et je tombe sur Bullforce, des chiens avec une morphologie exceptionnelle et
têtes puissantes.

Mon élevage commence, je voulais que cette race soit connue et reconnue, nous sommes trop peu pour changer et faire évoluer les choses. Il n'y a personnes pour se battre pour cette magnifique race. La vie a fait que j'ai du me séparer de ma race de coeur. Celui ci saigne mais pas le choix. Je les confie à mon ami, mon meilleur ami. Il en a pris soins et à continué mon travail. A travers ses mains mon travail continuait.
Ils s'est battu pour montrer le Old, que les gens puissent l'aimer autant que nous. Montrer que se ne sont pas des chiens comme les autres.

Ma race de coeur a continué à perdurer à travers lui mes lignées continuaient à évoluer. Il a gagné, le old english arrive sur le territoire .Les gens s'intéressent aux Old English Bulldog.
Jamais très loin de ma race, je la vois se transformer d'année en année, les dérives arrivent il faut plaire aux  Clients, il faut vendre.
Mon coeur saigne de nouveau, il faut vivre avec son temps. Le Old a évolué mais il faut vite recadrer, maintenant trop de gens jouent avec la race. Pour moi, le Old doit rester du old plus besoin pour le moment d'y rajouter quoique se soit c'est une race à part entière.
De retour dans l'élevage les règles ont changés mais je ferais de mon mieux pour rester fidèle à ma race que j'ai connu il y a 17 ans et qui m'a fait découvrir un gros et grand molosse avec un grand coeur.

ici en photographie il y a une quinzaine d'années avec Leveque's Patton et la seconde ci-après toute récente, au  côté de Lecat's Neven (descendant de Patton). Une passion pour le Old qui remonte à ses prémices
en France.